Des bornes à reconnaissance faciale pour l’après-Brexit

Des bornes à reconnaissance faciale pour l’après-Brexit

Alors que la date du Brexit approche (29 mars), la société britannique Getlink qui possède l’Eurotunnel a annoncé l’installation prochaine de bornes automatisées à reconnaissance faciale.

Elles serviront au contrôle des passagers des navettes transitant par le tunnel sous la Manche. Ces nouveaux sas devront pallier la charge de travail supplémentaire des services de l’Etat (douanes et police aux frontières) après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Ce nouveau dispositif censé fluidifier et sécuriser le passage aux frontières, s’adresse aux seuls détenteurs de passeports biométriques et aux 51 000 bus qui transitent chaque année dans le tunnel sous la Manche. Neuf bornes Parafe seront disposées des deux côtés de la Manche.

Leur conception est à la fois française (IN Groupe) et suédoise (Gunnebo). Ces bornes devraient être fonctionnelles dès le mois d’avril pour les bus seuls dans un premier temps avant d’être généralisées à l’ensemble des passagers.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis son marqués avec une étoile*